Géophysique

Prospection électrique

Principe de la méthode :

Il s'agit d'une méthode de surface indirecte réalisée très souvent en complément des investigations géologiques et hydrogéologiques de terrain.
La méthode électrique mise en œuvre est basée sur la capacité des terrains à se laisser traverser plus ou moins bien par un courant électrique injecté dans le sol en fonction de leur nature.
Cette méthode consiste à dresser, à l’aplomb du panneau électrique, un profil 2D de résistivité apparente des terrains traversés par le courant, en fonction de l’écartement des électrodes d’injection (AB). Plus l’écartement entre électrodes s’allonge, plus la profondeur d’investigation augmente.
Ce profil de résistivité apparente « de terrain » est soumis ensuite à interprétation. Celle-ci consiste à faire correspondre à ce profil expérimental une solution mathématique, constituée d’une succession de couches, caractérisées par des épaisseurs, un pendage et des résistivités électriques variables dans l’espace.


Les objectifs principaux de la prospection par panneaux électriques sont :

  • localisation d'accidents géologiques dans les formations à porosité de fracture (calcaires, granites, grés, ...) pour l'implantation d'un forage de reconnaissance
  • précision de la structure géologique des formations alluviales (épaisseur du recouvrement, localisation du substratum et détection de paléochenaux)
  • localisation de pollutions salées
  • etc...

 

Prospection électromagnétique

Les méthodes électromagnétiques se caractérisent essentiellement par leurs capacités d'investigation du sous-sol sans contact physique direct avec celui-ci, contrairement aux méthodes de résistivité en courant continu. Grâce à l'émission en surface d'un champ alternatif primaire, un courant induit peut prendre naissance dans un corps conducteur enfoui qui, lui-même, va émettre un champ secondaire qui pourra être détecté en surface par un dispositif approprié.

L'EM31-MK2 cartographie les variations des couches géologiques, les sols contaminés et toute surface caractérisée par des changements de la résistivité du sol.

Avec cette méthode de mesure inductive, on peut pratiquer des études dans la plupart des terrains géologiques, même sur les couches superficielles très résistantes comme des sables, des graviers et de l'asphalte

 

Les profondeurs d'exploration effectives sont de 2 et 5 mètres, ce qui rend l'EM31-MK2 idéal pour les applications géotechniques et environnementales de caractérisation des sols.

L'un des avantages majeur de l'EM31-MK2, est sa rapidité de mise en œuvre. Il permet de faire des études sur de grandes surfaces avec un bon rendement.