Les traçages

Les activités de bureau d’études en hydrogéologie nécessitent la détermination des paramètres hydrodynamiques tels que : vitesses d’écoulement, zones d’alimentation, temps de résidence, risques de pollutions, mais également de démontrer des relations entre une zone d'alimentation d'un captage et le captage pour évaluer sa vulnérabilité.

Ces paramètres peuvent être mis en évidence par l’utilisation de traçages  hydrogéologiques dont la mise en place nécessite des connaissances précises sur les différents types de traceurs, les matériels utilisables ainsi que sur les méthodes d’interprétation.

Informations qualitatives :

  • Relations hydrauliques entre site d’injection et site de restitution,
  • Détermination des directions d’écoulement,
  • Délimitation des bassins versants, en particulier en milieu karstique,
  • Indication sur la vitesse des écoulements.

Informations quantitatives :

  • Conditions d’écoulement (vitesse, dilution, durée de restitution, dispersion…)
  • Hétérogénéité,
  • Quantification des volumes.


Nous utilisons deux types de traceurs :

  • Les traceurs fluorescents sont généralement les plus simples à détecter à des concentrations très faibles. Ils sont utilisés dans 95% des essais de traçages. Il existe un grand nombre de substances fluorescentes, mais seules quelques-unes satisfont aux exigences des traceurs en hydrogéologie.
    Le suivi et l’enregistrement se fait à l’aide d’un fluorimètre de terrain réglé sur un pas de temps adapté.
  • Les traceurs chimiques. Les sels font partie des traceurs classiques. Jusqu'à la fin des années 50, le chlorure de sodium était pratiquement le seul traceur autorisant une interprétation quantitative. Dans la pratique actuelle, les sels sont utilisés comme complément occasionnel aux traceurs fluorescents. Comme les cations dans l'eau souterraine sont sujets à l'adsorption et aux échanges ioniques, ce sont avant tout les anions qui sont mesurés comme traceurs. Le suivi se fait à l’aide d’un conductimètre de terrain avec enregistrement selon un pas de temps adapté.

Les résultats obtenus permettent de tracer une courbe de restitution.